Top flic plaide avec l'homme recherché | Voyage derniere minute

Le plus haut policier d’Australie-Méridionale a plaidé en faveur de l’homme responsable d’une agression sexuelle contre une fillette de 10 ans vivant dans une toilette publique et qui s’est livré.

La victime a été prise pour cible dans la réserve de Blair Athol, avenue Leslie, dans l'après-midi du 3 avril, alors que l'entraînement de football se déroulait à proximité.

Le commissaire de police Grant Stevens a déclaré que l'agression était un «crime terrible», ajoutant qu'il s'inquiétait pour deux jeunes filles de moins d'un an qui avaient été vues avec le suspect. Un croquis du suspect a été largement diffusé.

"Il est inévitable que nous identifions cette personne et soyons en mesure de l'appréhender", a-t-il déclaré. «C’est dans son intérêt de se manifester. Je pense que cela donnerait une grande assurance à la communauté si cette personne assumait la responsabilité de ses actes et se manifestait.

Une pancarte intitulée «Halte à la violence contre les femmes et les enfants» sur l’ensemble du mouvement des droits des femmes, Reclaim The Night, est collée au mur à l’extérieur des blocs sanitaires où l’agression a eu lieu.

Les détectives de Special Crimes sont rentrés dans la réserve vendredi avec le vélo de la fillette et un mannequin vêtu de ses vêtements pour tenter de retrouver des témoins.

La semaine dernière, la mère de la fille a dit L'annonceur la jeune fille avait dit qu'elle était ligotée et bâillonnée lors de cette horrible épreuve.