Groupe mondial de méditations pour les lecteurs nomades légaux | Randonnée

Je perds toujours du liquide céphalorachidien après des mois de repos au lit. Alors, je laisse le temps à mon corps de guérir lentement, je médite autant que je peux.

Avoir participé à la société pendant six mois après avoir travaillé si dur avec mes médecins pour me faire sceller a été un gros défi mental. Après des mois de mouvement minutieux et de recherches, j'ai été capable de gravir le mont Royal et d'explorer à nouveau Montréal à pied. Il me semblait exaltant d’être légèrement mobile. Je ne prenais rien pour acquis, au bord des larmes au cours de nombreuses de mes errements quotidiens.

J’ai eu du mal à lutter contre mon désespoir pendant cette rechute et j’ai retrouvé un programme de méditation plus robuste dans le cadre de mon mécanisme d’adaptation. Comme de nombreux lecteurs pratiquent également la méditation, j'ai eu la belle pensée de méditer tous ensemble. Auparavant, je comparais le support global pour ce voyage sous forme de lumières sur une carte clignotant de différents endroits.

J'ai interrogé mes lecteurs sur Facebook et Instagram, demandant qui pourrait être intéressé. Je m'attendais à environ 10-20 personnes.

J'avais tort.

La première semaine, 400 personnes se sont inscrites et ont voté sur une heure qui leur convenait bien. Étant donné les fuseaux horaires et les horaires de travail, je me suis installé à deux reprises le dimanche.

Méditations légales de groupe nomades

Zen pratique: méditation et au-delà, par Julian Daizan Skinner (qui a raconté cette méditation)