Dix-huit groupes juifs exhortent le Congrès à adopter un projet de loi mettant fin à l’interdiction de voyager imposée par Trump | Road trip

(JTA) Dix-huit organisations juives ont appelé le Congrès à adopter un projet de loi visant à mettre fin au décret du président Donald Trump interdisant les citoyens de certains pays à prédominance musulmane.

Mercredi, les sénateurs Chris Coons, D-Del. Et Judy Chu, D-Calif., Ont présenté au Sénat et à la Chambre, respectivement, des projets de loi visant à abroger trois versions de l'interdiction de voyager imposée par le président. La version actuelle impose des restrictions d'entrée aux citoyens d'Iran, de Libye, de Corée du Nord, de Syrie, du Venezuela, de Somalie et du Yémen.

HIAS, un groupe d’aide et de défense des immigrés anciennement connu sous le nom de Société hébraïque d’aide aux immigrés, a organisé la lettre envoyée mercredi aux membres du Congrès.

«Nous sommes solidaires de nos voisins musulmans et soutenons les réfugiés et les demandeurs d’asile du monde entier», indique la lettre. "En tant que Juifs américains, nous sommes fiers de l'héritage de notre pays en tant qu'endroit accueillant pour les personnes qui sont obligées de fuir leur pays d'origine à la recherche de sécurité."

Parmi les signataires figurent des groupes officiels représentant les confessions juives réformistes, conservatrices et reconstructrices, ainsi que l’organisation de justice sociale orthodoxe Uri L’Tzedek. L'American Jewish World Service, la Ligue anti-diffamation, J Street et le Conseil national des femmes juives ont également signé.

L’année dernière, la Cour suprême a confirmé le décret de Trump qui interdisait les voyages en provenance de plusieurs pays à majorité musulmane, décision critiquée par les principales organisations juives. Trump avait déjà prononcé deux fois des interdictions similaires, mais celles-ci avaient été bloquées par des tribunaux inférieurs.